Que la lumière soit…

… et les semis se mirent à pousser ! 🤣!

Bon, plus sérieusement, me revoilà… à « tenter » d’écrire un premier petit article pour notre « blog familial ». Chose que je n’ai pas faite depuis… ouhh lààaaaa! Au moins une « demi-éternité » 😆! Du moins en français, en anglais ça fait un bon moment aussi, mais moins quand même puisque j’ai ma petite liste d’articles plus techniques directement sur mon serveur dokuwiki 😊. (D’ailleurs si ça intéresse qui que ce soit, c’est par ici: https://wiki.nervtech.org/doku.php?id=blog)

Mais revenons à nos moutons! [Où plutôt à nos petites graines devrais-je dire] Cette année, je me suis mis en tête d’essayer de remettre notre petit potager à flot! Ca ne sera pas une mince affaire, mais je me dis que, si au final ça nous permet d’avoir des tomates et des salades pour nous faire des petits repas un peu plus équilibrés tout l’été, alors ça en vaut la peine! 🥗

Seulement bien évidemment, il faut commencer par le début du commencement: faire des semis de graines de tomates, salades, poivrons et autres… Et mine de rien, il fait vraiment pas encore assez chaud dehors, donc je devais les garder a l’intérieur pour le moment. Et bien sûr, je n’ai pas l’intention d’y passer ma vie, alors hors de question que je m’amuse à les sortir au soleil tous les jours pour les rentrer le soir ou ce genre de chose (d’autant plus qu’on a même pas vraiment beaucoup de soleil pour le moment 😪). Alors je me suis dis que je pourrais me lancer dans un petit bricolage « l’éclairage pour semis » avec quelques ampoules LEDs! Et suspens…. tin! tin! Voilà le résultat:

Eclairage LEDs pour semis

Bon, on est d’accord, ça reste du gros bidouillage de sagouin, et en terme de normes électriques hein on est bien loin du compte! Alors bien sûr, je déconseille fortement ce genre de bricolage si vous êtes pas vraiment sûr de vous, mais bon moi pour ma part, ça me va 😁!

Alors pour l’éclairage en lui même c’est pas bien compliqué: on part d’une petite chute de tablette en pin, de dimensions 45cmx15cm de mon côté, et puis j’ai installé deux lignes de 3 dominos pour y brancher des douilles d’ampoules au format GU10. L’intérêt avec le GU10, c’est qu’on peut trouver des ampoules qui fonctionnent directement en 220V, et donc pas besoin de s’embêter avec un transformateur 12V dans le circuit:

Assemblage initial

Puis j’ai ajouté les douilles GU10, et aussi un genre de petit support avec juste du fil de fer pour chaque douille pour plus tard pouvoir placer/orienter les ampoules un peu mieux qu’en les laissant simplement suspendues au bout de leur fils électriques (et puis ça me permettra aussi de mieux gérer l’espace entre les ampoules). Ce qui nous donne quelque chose qui ressemble à ça:

Assemblage final

« Et c’est quoi cet espèce de bout de film plastique bleu bizarre scotché sur l’ampoule ? » me direz-vous, et bien ça c’était en fait un autre « mini-bidouillage », parce que j’ai lu un peu partout qu’il fallait surtout de la lumière bleue et rouge pour les plantes avec ce genre d’éclairage artificiel. (Et d’ailleurs les rubans de LEDs pour la culture en intérieur sont souvent composés de LEDs bleues et rouges uniquement). Mais bon au final, j’ai fini par enlever des filtres de couleur pour l’instant: je trouve que ça réduit l’intensité lumineuse un peu trop à mon goût, et puis je me suis dit que si les LEDs sont déjà blanches, ça n’a pas beaucoup d’intérêt de filtrer cette lumière… on doit perdre de l’énergie quelque part dans l’histoire 🤓! [Le cerveau un peu physicien qui cause là lol]. Et bref, au final ça donne ça avec les LEDs en place (blanches cette fois):

Voili voilou! Du coup, je me suis fait deux petites plaques d’éclairage identiques de 6 LEDs chacune! Je les ai monté en parallèle, et pour le moment, je n’ai pas mis de LEDs sur la deuxième plaque (comme on peut le voir sur la première photo). Après ce qui est pratique du coup, c’est qu’on peut facilement ajouter/enlever des ampoules, et donc moduler l’éclairage comme on veut 😊

Avec 6 ampoules la consommation est d’environ 44W ce qui me semble très raisonnable pour obtenir des dizaines de plants, et j’ai mis un minuteur pour que l’éclairage soit activé tous les jours pendant 16h… Donc maintenant j’ai plus qu’à regarder pousser… et arroser très régulièrement quand même parce que ça à tendance à vite sécher quand même ces petites plaquettes de semis! Alors peut être un autre bricolage à venir pour automatiser ça la prochaine fois ?? mouahhh ah ah 🤣

Et c’est tout pour aujourd’hui! Si vous avez des questions/suggestions n’hésitez pas à laisser un petit commentaire bien sûr.

Longue vie et prospérité à tous 🖖 ! Et à la prochaine 😉!

One Comment

  1. Pingback:Installation d’arrosage automatique au potager – NervTech's Blog

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *